Divertissement

“Ma mère est morte il y a un an, elle m’a laissé 8 millions de dettes”

"Ma mère est morte il y a un an, elle m'a laissé 8 millions de dettes"
Written by admin or

Ce jeudi 4 août, la célèbre acheteuse de l’émission de France 2 Affaire conclue a fait des confidences sans filtre au magazine Gala. Elle évoque ses rapports très complexes avec son père et la brouille qui l’a éloignée à jamais de sa mère. Si Caroline Margeridon tient sa passion de sa maman, elle ne lui a plus adressé la parole depuis l’âge de 22 ans. Elle raconte comment elle était « collée à elle, comme une moule à son rocher », et qu’elle a « arrêté l’école pour la suivre sur les marchés ».

Si elle était proche de sa maman quand elle était plus jeune, Caroline Margeridon n’a jamais eu de lien fusionnel avec son père. « Il y a un truc que je déteste par-dessus tout, c’est l’hypocrisie et nous, à l’extérieur, on passait pour la famille idéale avec les Jaguar, la maison à Deauville, les chevaux de polo, mais à la maison, c’était l’enfer. » a révélé la brocanteuse. Avant d’ajouter : « Mon seul souvenir d’enfance, c’est quand je m’enfermais dans ma chambre pour ne plus entendre leurs disputes incessantesC’est peut-être pourquoi, dès le début, je n’ai pas aimé mon père. »

Caroline Margeridon : des rapports très complexes avec ses parents

La quinquagénaire s’est aussi confiée sur le décès de sa mère. « Ma mère est morte il y a un an. La dernière fois que je l’ai vue, j’avais 22 ans et je vais en avoir 56″, a partagé l’antiquaire. Malheureusement, une addiction de sa mère a complètement distendu leur relation. « Elle était joueuse, comme sa propre mère. Je me suis retrouvée avec 8 millions de dettes pour lui éviter la banqueroute. Un jour, il a fallu que je coupe le cordon. Je suis comme un compteur électrique, j’ai des fusibles, ça s’appelle de la sauvegarde », a poursuivi la maman d’Alexandre et Victoire.

Caroline Margeridon est finalement partie sans demander « un centime » à ses parents et a commencé à travailler très jeune. Elle confie en toute transparence : « Ma mère a demandé à me voir avant de mourir, comme mon père deux ans plus tôt, j’ai refusé. Je ne sais pas pardonner« . « Quand ils sont morts, je n’ai pas voulu entendre parler de leur héritage. Je n’ai rien voulu. » À la question de savoir si cette réaction venait de son orgueil, la cheffe d’entreprise a répondu : « C’est de la survieJe n’ai pas les moyens, ni l’envie d’être malheureuse. »

La star de France 2 s’est également confiée sur sa relation amoureuse actuelle. « Il vit en Suisse. C’est un amour compliqué, explosif« , a-t-elle partagé « Il dit toujours que nous sommes le yin et le yang. Après tout, c’est peut-être ça l’amour, affaire à suivre. » Son histoire d’amour avec Pascal dure depuis plus de trois ans. Elle explique qu’elle n’a « jamais vécu avec un homme« « Ni avec le père de mes enfants, ni avec mon mari avec lequel je suis restée mariée 16 ans« , a-t-elle ajouté« Je préfère vivre avec mes amis qu’avec mes amoureux. Avec eux, je trouve la fidélité, l’honnêteté, la complicité que j’ai besoin. »

À lire également : 

Caroline Margeridon fait des confidences sans filtre

La mère de famille explique n’avoir aucun tabou. Et il en va de même avec ses enfants. « À partir du moment où on parle sainement des choses. Et je n’ai pas de secret. Avec mes enfants non plus. D’ailleurs, tous les deux mois, depuis qu’ils sont petits, on se retrouve dans ce qu’on appelle ‘la Suisse‘, c’est-à-dire dans mon lit, on s’avoue les choses les plus horribles qu’on a faites, mais personne n’a le droit de crier », a-t-elle avoué. Maman poule, l’acolyte de Sophie Davant l’est, sans aucun doute. 

Si Caroline Margeridon est aussi proche de ses enfants, c’est parce qu’elle les a élevés seule. La raison ? « Neuf mois après la naissance de ma fille, j’ai découvert que j’étais trompée« , a-t-elle révélé. L’acheteuse a alors pris ses enfants et a quitté son ancien compagnon, Gérald Mossé. « Je suis partie avec les couffins sous le bras à 4 heures du matin. Trois mois plus tard, leur père s’installait à Hong Kong. Ce qui m’a bien arrangée. Me séparer d’un bébé un week-end sur deux aurait été insupportable”, confie-t-elle à nos confrères de Gala. En revanche, la collectionneuse a tout fait pour que ses enfants aient une bonne image de leur père.


#mère #est #morte #elle #laissé #millions #dettes

About the author

admin or

Leave a Comment