Sports

les records de Mbappé, la lutte pour le podium… les 9 défis à surveiller cette saison

les records de Mbappé, la lutte pour le podium... les 9 défis à surveiller cette saison
Written by admin or

La campagne 2022-2023 de Ligue 1 débute ce vendredi avec un OL-Ajaccio comme match inaugural et se termine le week-end des 3 et 4 juin 2023. Avant la reprise, RMC Sport dresse sa liste de ses envies pour une saison à venir particulièrement excitante.

Une bataille incroyable pour le podium et l’Europe

L’arrivée de Christophe Galtier sur le banc du PSG n’a pas changé la donne: le club francilien fait encore (et toujours) office de grandissime favori pour le titre en Ligue 1. Avec les arrivées de Vitinha, Nordi Mukiele et en attendant celle de Renato Sanches, Paris est encore le club le plus dépensier du championnat de France. Mais derrière, la concurrence s’est aussi renforcée. De quoi donner lieu à une course effrénée pour le podium et les places européennes.

Sans faire de folie, les clubs de l’élite ont tenté des coups lors du mercato. Monaco a misé sur le duo Minamino-Embolo pour retrouver la Ligue des champions. Du coté de Marseille, en plus de conserver Milik, Pabo Longoria a multiplié les arrivées pour faire bonne figure cette saison. Idem à Lyon où le rachat par John Textor a confirmé les ambitions pour l’avenir.

>> Le meilleur des compétitions européennes c’est sur RMC Sport

A ces quatre équipes, candidates logiques au podium, il faut aussi rajouter Rennes et Lens. Les Bretons ont misé sur la stabilité avec Bruno Genesio alors que les Aiglons ont fait revenir Lucien Favre. Respectivement qualifiés pour la Ligue Europa et la Conference League cette saison, le Stade Rennais et le club azuréen vont tenter de faire encore mieux.

C’est simple, au moins sept équipes ont fait d’une qualification en Ligue des champions un objectif ou un rêve en 2022-2023. Il y aura assurément des déçus mais pour les passionnés, cela laisse augurer un fantastique spectacle en Ligue 1.

La saison de tous les records pour Mbappé?

L’exercice 2021-2022 devait être le dernier de Kylian Mbappé au PSG et en Ligue 1. Il y a près d’un an, il semblait impensable de voir l’attaquant prolonger à Paris alors que le Real Madrid en avait fait une priorité. Après des mois d’attente, de peur et d’incertitude, le prodige tricolore a finalement choisi de rester. Tant mieux pour le PSG et surtout tant mieux pour la L1.

Meilleur buteur et meilleur passeur la saison passée, l’attaquant pourrait bien s’offrir quelques records avec le PSG. Avec seulement 19 buts de retard sur Edinson Cavani (119 contre 138 pour l’Uruguayen) en Ligue 1, Kylian Mbappé va très sûrement devenir le meilleur buteur du club dans la compétition.

Le buteur le plus prolifique dans l’élite mais peut-être aussi le meilleur buteur du PSG tout court. Avec 171 réalisations avec Paris, Kylian Mbappé accuse pour l’instant 31 longueurs de retard sur Edinson Cavani. Avec une nouvelle saison de rêve, le champion du monde 2018 risque bien d’effacer la marque du Matador.

Parmi les autres records de prestige que le gamin de Bondy peut viser lors de la campagne 2022-2023, Kylian Mbappé peut se payer un certain Zlatan Ibrahimovic. Avec 33 matchs avec plus d’un but marqué en Ligue 1, le géant suédois devance pour l’instant Kylian Mbappé pour quatre doublés, triplés ou quadruplés (29 pour le Français). Il suffira donc d’au moins cinq rencontres avec plus d’un pion pour devenir le seul recordman de la ligue.

Quelques records paraissent néanmoins plus compliqués à atteindre. Même pour un joueur du talent de Kylian Mbappé. Il va lui falloir une incroyable létalité face aux cages adverses pour égaler ou dépasser les 38 buts marqués en une saison de L1 par Zlatan Ibrahimovic (2015-2016) avec le PSG. Idem pour le record du championnat de France en la matière, une référence établie par le Marseillais Josip Skoblar en 1970-1971 avec 44 réalisations. De beaux objectifs individuels pour un Kylian Mbappé bien décidé à marquer les esprits.

L’OM, la confirmation ou l’implosion

Jorge Sampaoli démissionnaire, Igor Tudor est arrivé sur banc marseillais pendant l’intersaison. Mais après une préparation poussive sur le terrain et des tensions avec plusieurs cadres du vestiaire, l’entraîneur croate parait déjà sur la sellette.

Le président Pablo Longoria a eu beau rappelé sa confiance en lui, l’OM s’est déjà offert une crise avant même la première journée de Ligue 1.

Deuxième l’an passé et qualifié pour les poules de la Ligue des champions, Marseille doit aussi faire bonne figure sur la scène européenne. Problème, cela pourrait nuire aux performances en championnat si l’effectif n’arrive pas à enchaîner. Raison de plus pour recruter afin de pouvoir jouer sur les deux tableaux. Nouveau problème, et nouveau rebondissement à suivre dans la série phocéenne, les supporters s’en prennent à des joueurs avant même qu’ils ne rejoignent l’équipe comme avec Jordan Veretout.

Pour toutes ces raisons sportives et extra-sportives, Marseille reste une équipe à part en Ligue 1. Et forcément, quand la saison commence sur un tel rythme, on attend avec impatience le prochain épisode du feuilleton olympien.

Ces stars vont-elles se relancer?

Les fans de foot se plaignent souvent de voir les stars quitter la Ligue 1. Certes, de grands talents comme Aurélien Tchouaméni sont partis. Mais les clubs de l’élite se sont aussi renforcés avec des joueurs de renom.

L’OL a rapatrié deux Baby Gones avec Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso, Monaco a convaincu le Japonais Takumi Minamino de quitter Liverpool pour le Rocher.

Idem pour Aaron Ramsey et Kasper Schmeichel à Nice. L’ancien meneur de jeu d’Arsenal a quitté la Juventus pour signer dans le Sud de la France. Après onze ans à Leicester, le gardien danois a lui aussi décidé de relever le défi INEOS avec les Aiglons de Lucien Favre.

Après une année compliquée à Rennes, Alfred Gomis semble avoir fait son temps. A la place, le club breton a offert un joli projet à Steve Mandanda. Barré à l’OM, qui pourrait accueillir le Chilien Alexis Sanchez, le gardien de 37 ans va tenter briller au Roazhon Park. Arrivé de Watford, Moussa Sissoko va avoir droit à un beau baroud d’honneur à Nantes, neuf ans après son départ vers l’Angleterre.

L’OL va-t-il rebondir?

Privé d’Europe, la faute à une décevante huitième place en 2021-2022, Lyon n’a plus le droit à l’erreur. En ne jouant qu’un match par semaine, contrairement à ses principaux rivaux pour le podium, les Gones auront un avantage au niveau de la fraîcheur. Parfois séduisante mais trop souvent irrégulière, l’équipe entraînée par Peter Bosz suscite un bel engouement pour la reprise de la Ligue 1. En gardant certains jeunes comme Caqueret ou Gusto et avec le recrutement de ses illustres anciens Lacazette et Tolisso, le club rhodanien dispose d’un bel effectif pour l’élite française. Aussi bien en qualité qu’en quantité.

Avec l’arrivée déjà annoncé de John Textor à la tête de l’équipe, l’homme d’affaires américain n’oubliant de balancer des piques au PSG et à l’OM, cet OL constitue la promesse d’un spectacle tout au long du championnat. Encore faut-il que le club cher à Jean-Michel Aulas ne rate pas son début de saison. Avec une belle série pendant les premiers mois de compétitions, Lyon aura clairement de quoi faire peur à ses rivaux. Mais pour l’instant il n’y a qu’une seule certitude: il est interdit de revivre la même galère que l’an passé.

Le premier “Boxing Day” à la française

Difficile de l’oublier alors que le rendez-vous approche à vitesse grand V. En 2022-2023, la Ligue 1 va connaître une grosse pause pendant près d’un mois à cause de la Coupe du monde au Qatar (du 21 novembre au 18 décembre). Si le championnat de France ne s’arrêtera que huit jours avant le début du Mondial (la 15e journée est programmée le 13 novembre), il reprendra dix jours après la finale à Doha.

En raison de la Coupe du monde au Qatar, même si tous les joueurs de L1 ne seront pas concernés, la traditionnelle trêve hivernale va sauter. A la place, la France va s’offrir son premier “Boxing Day” avec une journée de championnat prévue le 28 décembre puis une autre le 1er janvier 2023. Sans avoir encore le prestige suffisant pour concurrencer la Premier League, cela va certainement constituer une belle attraction pendant la période des fêtes.

Enfin des étincelles pour le duo Messi-Neymar

Dans la liste des motifs de réjouissance avant la reprise de la Ligue 1, il faut aussi accorder une petite place à Lionel Messi et Neymar. Très critiqué pour sa première saison en France, l’Argentin aura certainement envie de prendre sa revanche. Le meilleur moyen pour lui de faire oublier les sifflets du Parc des Princes? Briller avec des buts et caviars.

Son coup-franc sublime lors du Trophée des champions a donné le ton: Neymar veut faire taire ses détracteurs. Auteur d’une belle préparation estivale, le Brésilien semble avoir des fourmis dans les jambes pour la reprise.

S’il échappe aux pépins physiques, l’ancien de Santos et du Barça pourrait bien régaler à nouveaux les spectateurs du championnat de France. Dans un rôle de meneur de jeu en soutien de Lionel Messi et Kylian Mbappé, la star auriverde du PSG pourrait bien bénéficier d’une liberté créatrice à même d’offrir quelques fulgurances dont elle a le secret.

Une folle lutte pour le maintien

La course à l’Europe va entraîner du spectacle en Ligue 1. Mais la bataille pour le maintien aussi. Passage à 18 clubs en 2023-2024 oblige, la LFP a décidé de condamner quatre équipes à la relégation cette saison. Afin d’éviter d’imiter Bordeaux, Metz et Saint-Etienne, les formations de l’élite vont devoir tout donner pour ne pas descendre.

Les conséquences sportives et financières d’un passage en Ligue 2 pourraient s’avérer désastreuses pour certaines équipes à l’équilibre fragile. Quand on sait qu’un cinquième des clubs engagés ne se maintiendront pas (4/20) cela promet déjà de folles soirées de championnat avec un seul mot d’ordre: malheur aux vaincus!

Des tribunes apaisées

Enfin, et cela tient peut-être plus d’un vœu pieux, la Ligue 1 doit aussi montrer de belles choses dans les tribunes. En 2021-2022, dès la première journée avec un Montpellier-OM houleux et jusqu’au barrage retour entre l’ASSE et Auxerre, les incidents avec les supporters se sont multipliés. Difficile d’oublier les violences du choc entre Nice et Marseille ou celles de l’Olympico avec la bouteille lancée au visage de Dimitri Payet.

Pour éviter de connaître pareilles galères avec les fans, la LFP ainsi que les pouvoirs publics et les clubs ont travaillé pour garantir la sécurité dans les stades. Exit les bouteilles en plastique, qui rejoignent officiellement la liste des objets interdits dans les tribunes.

Un protocole renforcé est aussi prévu pour les matchs à risque avec par exemple l’obligation pour les clubs de posséder des dispositifs anti-projections (filets de sécurité) et anti-intrusions (grilles, plexiglas, barrières, fosses), démontables et activables sur préconisation du préfet ou de la Division nationale de lutte contre l’hooliganisme (DNLH).

#les #records #Mbappé #lutte #pour #podium #les #défis #surveiller #cette #saison

About the author

admin or

Leave a Comment