technologies

Hearthstone : meilleurs decks, nouvelles cartes… Notre enquête sur l’extension Meurtre au Château Nathria

Hearthstone : meilleurs decks, nouvelles cartes... Notre enquête sur l'extension Meurtre au Château Nathria
Written by admin or

News jeu Hearthstone : meilleurs decks, nouvelles cartes… Notre enquête sur l’extension Meurtre au Château Nathria

La nouvelle année d’Hearthstone a été lancée le 05 avril dernier avec l’extension Voyage au cœur de la Cité Engloutie. Comme prévu, le deuxième ensemble de l’année du griffon est arrivé le 02 août dernier avec Meurtre au Château Nathria. Une extension qui s’articule autour de la thématique de la dernière extension de World of Warcraft. Meilleurs decks, nouvelles mécaniques… Après trois jours de jeu intenses, voici nos impressions.

Sommaire

  • Hearthstone : état des lieux pour s’imprégner des nouvelles mécaniques de l’extension
  • Hearthstone : quels decks sont forts pour cette nouvelle extension ?

C’est officiel, la vingt et unième extension d’Hearthstone est disponible depuis mardi soir. Une extension estivale nommée Meurtre au Château Nathria qui transforme les vacances des joueurs en scène de crime : Sir Denathrius, propriétaire du palais, a été assassiné. Pas d’enquête à réaliser mais 135 nouvelles cartes en rapport avec Shadowlands, la dernière extension de World of Warcraft. L’Ombreterre, le royaume des morts dans lequel entre les aventuriers, est composée d’une zone nommée Revendreth. Elle est dirigée par Denathrius, premier grand méchant de l’extension, qui détourne l’anima : c’est l’énergie spirituelle des nouveaux venus en Ombreterre. Ce sont donc autour de ces thématiques que Blizzard a décidé d’imprimer ces nouvelles cartes. Le mot-clé Imprégnation, les Lieux ainsi que le point sur les meilleurs decks : on a joué à l’extension et on vous livre notre avis.

Hearthstone : état des lieux pour s’imprégner des nouvelles mécaniques de l’extension

Certains auront plus de chance que d’autres.

Depuis le 02 août, il est donc possible de s’adonner à ce qui fait l’une des grosses qualités d’Hearthstone et des jeux de cartes de manière générale : l’ouverture de paquets comprenant de nouvelles cartes. Elle apporte immédiatement une excitation comparable à celle d’un enfant le jour de Noël, tout en tenant la promesse d’un jeu totalement nouveau. Est-ce le cas avec Meurtre au Château de Nathria ? Lors de notre avant-première sur l’extension, nous avions parié que oui : les Lieux semblaient alors en majorité de très bonnes cartes, même si la mécanique ‘Imprégnation nous laissait sur notre faim. Qu’en est-il dans un contexte où ces 135 nouvelles cartes sont accessibles à tout le monde ? Il faut reconnaître que notre instinct ne s’était pas trompé.

Tout d’abord, les cartes du type Lieu. Il en existe 10 (1 pour chaque classe), qui chacune reprend une zone typique de Revendreth. Elles se posent sur plateau de jeu comme un serviteur. Elles disposent d’un effet activable tous les deux tours, effet pouvant être déclenché dès l’instant où la carte est posée. Par exemple, celui du prêtre donne 2 points de vie et 1 point d’attaque à un serviteur et permet au joueur de piocher une carte. Au global, les lieux sont d’excellentes cartes (sauf ceux du guerrier et du chasseur, pour le moment) et offrent tout ce que l’on attend de nouvelles mécaniques : du divertissement, de la puissance et une légère couche de réflexion.

Côté Imprégnation, la mécanique semble moins s’imposer. Outre Denathrius (sur lequel on reviendra plus tard) qui mobilise la créativité des joueurs en ces premiers jours, peu de cartes Imprégnation dominent. On peut éventuellement considérer l’attaque de zone Place nette du prêtre et le Déguisement convaincant du chaman comme de bonnes cartes, mais ça s’arrête là. Cela étant dit, ce mot-clé apporte aussi une couche de réflexion aux joueurs qui les jouent : selon adversaires et les decks qu’ils affrontent, ils vont devoir savoir s’il est important de jouer la carte de base ou sa version imprégnée.

Imprégnation, késako ?

Toutes les cartes éditées avec ce mot voient leur pouvoir être amélioré à une condition : le sacrifice de nos créatures alliées. Elles s’améliorent dans la main une fois que X serviteurs alliés sont morts.

Hearthstone : quels decks sont forts pour cette nouvelle extension ?

Définition méta

Avant d’éclairer la lanterne des lecteurs sur les meilleurs decks du moment, il est bon de rappeler la définition du mot meta. C’est un acronyme anglais, signifiant Most Efficient Technique Available. Dans le cadre d’Hearthstone, il s’agit donc des decks les plus efficaces : or, sont considérés comme efficaces ceux qui affichent un taux de victoire/défaite supérieur ou égal à 50%. La meta est donc un ensemble de ces decks.

Évidemment, qui dit cartes inédites dit aussi listes inédites à jouer. S’il est difficile de dire quels sont les meilleurs decks du moment trois jours à peine après la sortie des nouvelle cartes, certains sont déjà très populaires. À ce sujet, force est de constater qu’il y en a pour tous les goûts : archétypes précédents remis au goût du jour, liste agressive ou encore la mécanique inédite des squelettes en mage, voici quatre listes qui semblent émerger ces premiers jours :

  • Druide Denathrius : comme attendu, Malfurion devrait rester au sommet du classement avec Meurtre au Château Nathria. En cause, sa capacité à gagner des cristaux de mana (ressource pour jouer des cartes) et à dépasser la limite de 10 cristaux grâce à Guff. Une spécificité qui lui permet de jouer de grosses créatures très vite. Et c’est un régal avec l’arrivée de Denathrius : ce dernier inflige 5 points de dégâts répartis entre tous les adversaires lorsqu’il est joué, un nombre de dégâts qui augmente avec les créatures alliées mortes pendant la partie. Cela permet de faire des combinaisons de cartes très fortes (voir vidéo ci-dessous).
    • Code du deck :
      AAECAeSiBAaJiwTp0ASY1ATv3gSX7wS+8AQRgfcDrIAEr4AEsIAEiZ8Erp8E2p8EsKUEz6wE9r0E/70ErsAEst0E1t4Ewd8E4O0E2qEFAA==
  • Démoniste diablotins : les decks très agressifs, dits aggro, sont souvent un pari sûr lors des jours qui suivent la sortie d’une extension. Avec Meurtre au Château Nathria, c’est le démoniste qui incarne le mieux cette violence avec un modèle basé sur les diablotins. Comme évoqué précédemment, c’est le lieu du démoniste ainsi que la carte Diablotinerie imminente (pioche 1 carte, recommence pour chaque diablotin contrôlé par le joueur) qui permet de mettre une grosse pression sur le joueur adverse. Au-delà de la prise en main immédiate et du fun procuré par le deck, il est aussi peu coûteux en poussière et est parfait pour les joueurs ne disposant que de peu de cartes.
    • Code du deck :
      AAECAcyLBQLHsgSb5AQO9O0D/foD//oDgfsDxYAEqZEEhKAE5qAE+dME+tME/9kEgNoEgdoEq+oEAA==
  • Mage Squelette : c’est l’une des grandes nouveautés et probablement la plus grosse surprise de ce début d’extension. La classe de Jaina, souvent basée sur les sorts (réduction, dégâts…) revient à la source d’Hearthstone avec une liste plus axée sur les serviteurs et surtout les squelettes : nouvelle carte de l’extension, c’est une 2/2 qui invoque deux points de dégâts à un adversaire aléatoire. Les cartes imprimées avec cette nouvelle extension lui permettent de temporiser tout en invoquant des squelettes, avant de tuer l’adversaire avec son pouvoir héroïque boosté.
    • Code du deck : AAECAf0ECNjsA53uA6CKBOWwBNy5BJjUBLjZBKneBAvT7APW7AOn9wOu9wOogQShkgT8ngTa0ATK3gTb3gSEkwUA
  • Prêtre quête : liste solide avant la nouvelle méta, celle du prêtre quête continue d’être stable sans être imbattable. Toutefois, elle dispose de nouvelles cartes permettant de tuer de nombreux serviteurs en début de partie : c’est particulièrement efficace contre le démoniste diablotin vu plus haut. Elle n’a pas spécialement l’avantage contre les deck plus lents, mais peut espérer s’en sortir avec Théotar et sa récompense de quête qui lui donne la victoire instantanément.
    • Code du deck :
      AAECAZ/HAgjU7QOm7wPd9gPwnwTlsASotgS42QSX7wQQmusDnusDh/cDjIEErYoEiKMEiqME1KwEjbUEobYE89sE+dsEutwEkt8EhoMFhqQFAA==

Bien que faisant une moins grande impression que le Druide Denathrius, certaines classes semblent tout de même performer lors de ces premiers jours. On pense notamment au Chaman Evolve, qui arrive à mettre une grosse pression en invoquant des créatures supérieures en coût (Déguisement convaincant et le lieu). De la même manière, le Chasseur et ses graines en sommeil peuvent générer beaucoup de créatures et beaucoup de dégâts (Ara’lon‘ et Esprits Sauvages notamment). D’un autre côté, certaines classes performent moins bien. La première venant à l’esprit étant guerrier : depuis le dernier patch et la réduction de puissance de certaines de ses classes, elle n’est que peu sollicitée par les joueurs et ce ne sont pas les nouvelles cartes qui ont réglé ce problème. De son côté, voleur semble ne pas réussir à trouver un archétype stable (même si la nouvelle liste est rigolote) et chute dans les tréfonds du classement. Idem pour Paladin et Chasseur de démons qui n’ont pas encore trouvé de decks optimisés.

Liste de decks en vrac

  • Chasseur graines (mid) :
    AAECAbuRBQK+4wTT5AQO9PYDxfsDw4AEu6AE4aQEv6wEiLIE4bUEv9MEuOMEweMEzOQE0OQE1OQEAA==
  • Chasseur de démons reliques & râle d’agonie (mid) :
    AAECAaWrBAq/7QOoigSHiwT4lAT+vwTp0ASY1ASq3QSt4gS+8AQKu+0DvO0D/e0Dr+8DivcDh7cEr94EsN4EquIEheUEAA==
  • Chaman évolution (mid) :
    AAECAaoIBIb6A8ORBJjUBLnZBA3j9gPVsgTgtQSWtwSywQScxwTFzgSv2QS12QS22QT03ASz3QS88AQA
  • Chaman totem (agressif) :
    AAECAYHaAwSG+gPp0ASY1ASx2QQN04AE/58E+rQE4LUEssEEhtQEqtkEttwE8t0EpeQEveUExOUEvPAEAA==
  • Prêtre naga/Pelagos (agressif) :
    AAECAa0GBvvoA4f3A4ujBImyBKW2BPrbBAytigSEowSJowTtsQSIsgSktgSntgSHtwSywQT10wTz2wSGgwUA
  • Voleur pièce (le deck quitte ou double !) :
    AAECAYaSBAL7igT23QQOq+sD/u4D0/MDofQD6/YDvYAEkZ8E958EoKAEt7ME49ME9N0E9d0EwYMFAA==

Comme ses sœurs aînées, l’extension Meurtre au Château Nathria arrive à rafraîchir efficacement Hearthstone en proposant de nouvelles listes puissantes aux gameplays différents. Une actualisation bienvenue, puisque la méta souffrait d’une certaine répétition ces temps-ci et ce malgré l’arrivée appréciée de Renathal. Les cartes de type Lieux sont souvent suffisamment fortes pour être jouées dans la plupart des decks et permettent une couche de réflexion supplémentaire, notamment avec la possibilité d’activer son pouvoir un tour sur deux. Si l’on peut considérer que la mécanique Imprégner a eu un succès plus mitigé, il suffit de constater que les deux decks émergeants ces premiers jours disposent de cartes utilisant cette mécanique. Néanmoins, on reconnaîtra qu’elle ne restera pas dans les annales, à la différence de mots-clés comme Dragage, Découverte ou encore les Échangeables. Enfin, on notera aussi l’absence d’une éventuelle aventure solo autour du meurtre de Denathrius : rien de choquant à ce qu’elle n’y soit pas, mais c’est tout de même le genre de thématique maîtrisé par Blizzard pour offrir quelque chose de fun et de divertissant. En tout état de cause, les joueurs peuvent toujours se rabattre sur les hauts-faits en ce début de semaine pour trouver une autre forme de gameplay. Le tout en attendant le Master Tour, gros tournoi international, où les meilleurs joueurs mettront sûrement leurs meilleures cartes sur table.

#Hearthstone #meilleurs #decks #nouvelles #cartes #Notre #enquête #sur #lextension #Meurtre #Château #Nathria

About the author

admin or

Leave a Comment