Sports

Monaco rattrape le PSV par le col / C1 / 3e tour préliminaire / Monaco-PSV (1-1) / SOFOOT.com

Monaco rattrape le PSV par le col / C1 / 3e tour préliminaire / Monaco-PSV (1-1) / SOFOOT.com
Written by admin or

Ebranlée par l’ouverture du score surprise du PSV avant la mi-temps, l’AS Monaco a attendu les dix dernières minutes pour égaliser (1-1) et garder son destin entre les mains lors du 3e tour préliminaire aller de la Ligue des champions ce mardi. Si le club français a même touché le poteau en fin de match, les partenaires de Wissam Ben Yedder devront se montrer plus consistants au Philips Stadion, mardi prochain, s’ils veulent voir les barrages.

Monaco 1-1 PSV

Buts : Disasi (80e) pour l’ASM // Veerman (39e) pour les Boeren

L’avantage avec la phase de préparation estivale, c’est qu’on a le temps de tester des choses et de repérer les petites failles de son adversaire. A l’heure de retrouver le PSV lors du 3e tour préliminaire de la Ligue des champions, Philippe Clement et son staff avaient certainement remarqué que les Néerlandais n’étaient pas l’équipe la plus organisée pour défendre sur coup de pied arrêté. Les Monégasques ont alors particulièrement insisté sur cette phase de jeu pour inquiéter les Boeren, lors de la manche aller ce mardi, et ont fini par être récompensés à dix minutes de la fin du temps règlementaire. Et heureusement, car Monaco n’avait pas montré assez pour faire vriller les Néerlandais dans le jeu, alors que le PSV n’avait lui eu besoin que d’une occasion pour prendre les commandes.

Monaco réclame un penalty, le PSV le punit

Au lancement des hostilités, Monaco est très bien dans ses baskets. L’ASM a du gaz, des muscles et de l’envie. Tout le contraire d’un PSV dans le formol, à l’image de son milieu offensif Guus Til, incapable de réussir un simple contrôle ou une passe. Les Boeren n’essayent même pas de se montrer dangereux, jusqu’à un éclair de génie collectif conclu par le délicieux milieu Joey Veerman (0-1, 39e). Un PSV invisible, puis assassin : Ruud van Nistelrooy n’est vraiment pas l’entraîneur de cette équipe pour rien.

Si Monaco avait largement levé le pied après son entame tranchante, les hommes de Philippe Clement ont conservé le contrôle de la partie, déstabilisant l’équipe néerlandaise par à-coups. Aux fraises sur deux combinaisons sur coup franc de l’ASM, le PSV s’en est surtout très bien tiré à la 32e minute : Youssouf Fofana crache une bastos qui se fracasse sur la main de Jordan Teze, dans sa surface, mais l’arbitre fait gronder le stade Louis-II en refusant de désigner le point de penalty malgré le visionnage des images.

Merci Disasi

Bis repetita au retour de l’entracte : Monaco sort en trombe des starting-blocks et manque d’égaliser lorsque Takumi Minamino se retrouve seul face à Walter Benítez. Mais l’ancien de Liverpool ne trouve pas le cadre et le même scénario se reproduit pour l’ASM, qui tombe dans le faux rythme d’un PSV mené par un souverain Ibrahim Sangaré.

Mais alors que Monaco ne se montre pas assez percutant pour forcer l’égalisation dans le jeu courant, c’est sur coup de pied arrêté que le Rocher va trouver son salut. Axel Disasi est ainsi à la retombée d’un coup franc et soulage l’ASM (1-1, 80e). Toujours sur cette phase de jeu, Youssouf Fofana croit même faire exploser l’antre monégasque mais le poteau s’oppose à ses désirs. Il faudra mettre les centimètres du bon côté aux Pays-Bas, mardi prochain, pour rêver plus haut.

Monaco (4-2-3-1) : Nübel – Vanderson, Disasi, Maripán, Jakobs – Matazo, Fofana – Golovin (76e, Embolo), Volland (76e, G. Martins), Minamino (68e, Diatta) – Ben Yedder (81e, Diop). Entraîneur : Philippe Clement.

PSV (4-2-3-1) : Benítez – Mwene (75e, Oppegård), Teze, Obispo, Max (61e, Ramalho) – Veerman, Sangaré (77e, Van Ginkel) – Saibari (75e, X. Simons), Til (61e, Gutiérrez), Gakpo – L. De Jong. Entraîneur : Ruud van Nistelrooy.

Par Douglas de Graaf


#Monaco #rattrape #PSV #par #col #tour #préliminaire #MonacoPSV #SOFOOTcom

About the author

admin or

Leave a Comment