technologies

5 smartphones Xiaomi qui prouvent que le design des téléphones a bien changé en 10 ans

5 smartphones Xiaomi qui prouvent que le design des téléphones a bien changé en 10 ans
Written by admin or

Le marché des smartphones évolue à vitesse grand V. À tel point que les smartphones d’il y a 11 ans n’ont plus grand-chose à voir avec ceux d’aujourd’hui. Retour sur l’évolution des smartphones Xiaomi, du tout premier Mi 1 aux plus récents.

11 ans déjà. C’est en 2011 que Xiaomi a commercialisé son tout premier smartphone sur le marché, le Xiaomi Mi 1. Un appareil uniquement disponible en Chine. En 11 ans, le marché du smartphone a bien évolué, et Xiaomi n’a pas manqué le coche. À tel point que le constructeur figure parmi les plus innovants en matière de design, notamment en lançant de nouvelles tendances, toujours à des tarifs raisonnables.

Du Xiaomi Mi 1, au Xiaomi Mi 9T en passant par la gamme laboratoire MI MIX, retour sur les smartphones aux looks les plus emblématiques du constructeur chinois.

Le Xiaomi Mi 1 : la base

Est-ce que vous vous souvenez encore du design des smartphones d’il y a 10 ans ? Ils n’avaient alors pas grand-chose à voir avec les smartphones d’aujourd’hui. C’est le cas du Xiaomi Mi 1, commercialisé en 2011.

Le Xiaomi Mi 1
Le Xiaomi Mi 1

Dos en plastique, bordures épaisses, « grand » écran de 4 pouces : nous étions alors bien loin de la « premiumisation » de nos smartphones actuels. Mais il faut dire qu’à l’époque, on leur en demandait beaucoup moins. Un téléphone servait principalement à communiquer, naviguer simplement sur Internet, voire capturer quelques clichés.

Le Xiaomi Mi Note 2 : l’arrivée des écrans incurvés

Au fil des années, les smartphones ont pris de l’embonpoint afin d’intégrer des écrans toujours plus grands. Pour continuer à faire grandir la taille de nos écrans, sans faire grossir le poids des appareils, les constructeurs ont eu l’idée d’intégrer des écrans incurvés.

Sorti en 2015, le Xiaomi Mi Note 2 a été le premier smartphone du constructeur à disposer d’un tel écran. Cela permettait de réduire à néant les bordures latérales, tout en offrant une sensation d’immersion accrue. Côté design, les premiers écrans incurvés ont procuré un effet futuriste inédit et impressionnant.

Le Xiaomi Mi Note 2
Le Xiaomi Mi Note 2

Cette tendance n’a pas été qu’un simple effet de mode, puisqu’elle a duré de nombreuses années. La preuve, le Xiaomi Mi Note 10, sorti en 2019, profitait aussi d’un bel écran incurvé.

Le Redmi Note 7 : accessible mais belle allure

Lors de sa sortie en 2019, le Redmi Note 7 avait conquis la rédaction de Frandroid grâce à la qualité de sa fiche technique. Le smartphone, vendu aux alentours de 200 euros, avait été noté 9/10 en termes de design lors de notre test. Un score élevé et rare à l’époque pour les téléphones vendus à ce prix. La rédaction soulignait alors « un sentiment de qualité que l’on pensait inatteignable au prix où est vendu le smartphone ».

Xiaomi Redmi Note 7 test (22)

En effet, Xiaomi avait équipé son smartphone d’un dos en verre, protégé par du Gorilla Glass. Deux caractéristiques rares et premium pour un téléphone vendu à 200 euros à cette époque. Chez la concurrence, on retrouvait encore beaucoup de châssis en plastique.

Ce n’était pas le seul atout du Redmi Note 7, qui profitait également d’une encoche en forme de goutte d’eau, une LED de notifications, un port USB-C et même un port jack. Un quasi sans-faute.

Le Xiaomi Mi 9T : au revoir la caméra frontale

Comment optimiser le ratio d’occupation de la face avant de l’écran tout en conservant la caméra frontale ? En 2019, on ne parlait pas encore de caméra sous l’écran, mais plutôt de système motorisé. Sur le Xiaomi 9T, la caméra selfie se loge dans un tiroir rétractable situé sur la tranche haute de l’appareil.

xiaomi mi 9T (8)
Le Xiaomi Mi 9T

Grâce à ce mécanisme, la caméra n’apparaissait ainsi que lorsque vous en avez besoin. L’écran peut ainsi occuper une surface plus grande, car il ne doit pas partager l’espace avec un bloc photo. Cette technique garantissait aussi un meilleur niveau de confidentialité : si une application utilise la caméra frontale sans votre accord, impossible de le louper.

C’est la première fois que Xiaomi utilisait un tel mécanisme. Mais un peu plus tôt dans l’année, le constructeur avait toutefois commercialisé son MI MIX 3. Ici aussi la caméra frontale était dissimulée derrière un mécanisme. Sauf que cette fois-ci, c’est tout le smartphone qui coulissait afin de laisser place aux capteurs frontaux.

La gamme MI MIX : les plus belles évolutions Xiaomi

Et c’est justement du côté de la gamme MI MIX que Xiaomi sort des carcans. Il s’agit en quelque sorte d’une gamme laboratoire, où chaque smartphone profite d’une innovation unique. Certaines d’entre elles se sont ensuite largement démocratisées, comme l’écran sans bordures que l’on trouvait sur le MI MIX 2 en 2017.

Plus récemment, Xiaomi a levé le voile sur son MI MIX 4, un téléphone malheureusement réservé au marché chinois. Sa particularité ? Il intègre une caméra frontale placée sous l’écran. La dalle AMOLED qui la recouvre devient alors transparente, afin de capturer des clichés de la même façon qu’un capteur traditionnel.

Xiaomi mi Mix 4 CUP
La caméra frontale du Xiaomi MI MIX 4

On sait déjà que d’autres constructeurs travaillent également sur cette solution. Nul doute que cette technologie a des chances de s’imposer sur de nombreux téléphones dans les prochaines années.

#smartphones #Xiaomi #qui #prouvent #design #des #téléphones #bien #changé #ans

About the author

admin or

Leave a Comment