Sports

que faut-il attendre du PSV Eindhoven de Ruud van Nistelrooy ?

que faut-il attendre du PSV Eindhoven de Ruud van Nistelrooy ?
Written by admin or

Adversaire de l’AS Monaco qui a terminé troisième du groupe de Ligue Europa des Asémistes l’an dernier, le PSV Eindhoven veut cette fois sa revanche à l’occasion du troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions (rencontre à suivre sur notre live commenté). Une équipe néerlandaise qui a gardé une certaine ossature, mais a connu malgré tout quelques bouleversements. Deuxième du dernier championnat des Pays-Bas, le PSV Eindhoven a connu un été agité, mais plutôt intéressant. Alors que les départs de Mario Götze (Eintracht Francfort) et Roger Schmidt (Benfica) se sont vite dessinés, la formation néerlandaise a su rapidement remplacer les deux Allemands. Actif sur le mercato, le club basé à Eindhoven a mis la main sur Guus Til pour remplacer le champion du monde 2014. Totalement relancé la saison dernière au Feyenoord (21 buts et 5 offrandes en 49 matches) après un flop en Russie au Spartak Moscou, le joueur de 24 ans a été l’un des artisans de la belle saison du club de Rotterdam avec en point d’orgue la finale perdue de Ligue Europa Conference contre l’AS Roma (1-0). Du côté du coach, c’est un ancien buteur de la maison, Ruud van Nistelrooy qui a été choisi. Ancien coach des équipes jeunes et ancien adjoint de la sélection néerlandaise, l’homme de 46 ans qui est une légende du football néerlandais aura à cœur de réussir sa première vraie expérience de numéro un.

La suite après cette publicité

Quoique l’on puisse penser de son manque d’expérience à ce poste, il compte tout de même huit ans de coaching avec le PSV Eindhoven et les Oranje et a estimé que le bon moment était venu. «Je ne voulais pas me lancer tête baissée dans cette profession difficile. J’ai mis près de dix ans à m’y préparer et je pense aujourd’hui être prêt. Je suis fier, j’ai joué ici et je vais maintenant mener le PSV en tant qu’entraîneur principal. Mais je sais aussi que le plus dur commence et qu’avoir été un bon joueur ne suffit pas pour devenir un bon entraîneur», expliquait-il au moment de sa nomination sur le banc des Boeren. Bénéficiant aussi de deux autres renforts de poids, Luuk de Jong (31 ans, Séville) en attaque pour remplacer Eran Zahavi ainsi que Walter Benitez (29 ans, Nice) pour apporter de la qualité dans les buts, il va s’appuyer sur de jeunes pousses comme les recrues Xavi Simons (19 ans, PSG) et Ki-Jana Hoever (20 ans, Wolverhampton) qui ont déjà pris place dans le onze. Poursuivant dans le système de son prédécesseur en 4-2-3-1, Ruud van Nistelrooy est assez fidèle avec son style de jeu en tant que joueur. Offensif et séduisant, tels sont les maîtres mots.

Un style très offensif

Connaissant une préparation intéressante avec 16 buts inscrits pour 9 buts encaissés, Ruud van Nistelrooy va devoir encore devoir trouver le bon équilibre au sein de son équipe. Néanmoins, de bonnes choses ont été entrevues et cela devrait offrir une place de choix à la recrue Guus Til. Samedi dernier, lors de la Supercoupe des Pays-Bas contre l’Ajax Amsterdam, le PSV Eindhoven l’a emporté sur le score de 5-3. Auteur d’un retentissant triplé, le milieu offensif a su se montrer décisif et a profité du gros travail des ailiers. En l’absence de Noni Madueke, c’est le jeune Johan Bakayoko (19 ans) qui a joué dans le couloir droit alors que Cody Gakpo était placé côté gauche. Deux éléments rapides et remuants qui ont fait des différences dont ont pu profiter Guus Til et Luuk de Jong dans l’axe. Se méfier des couloirs, tel devra être la posture de Monaco contre les Boeren. Après ce premier trophée en tant que coach, Ruud van Nistelrooy ne pouvait pas garder son émotion : «inscrire cinq buts à l’Ajax, c’est évidemment une sacrée performance.» Pour autant, la défense où Walter Benitez et Ki-Jana Hoever ont rejoint Jordan Teze, Armando Obispo et Philipp Max va devoir régler les boulons alors que le duo Joey Veerman – Ibrahim Sangaré reste un double pivot référent.

Ce match contre l’AS Monaco sera un nouveau grand test pour le PSV Eindhoven version Ruud van Nistelrooy dont les débuts sont plutôt encourageants. Encore en rodage comme l’ASM, cette équipe néerlandaise sera un sacré morceau pour la formation de Philippe Clément. Le coach belge a fait preuve de méfiance en conférence de presse : «les joueurs du PSV ont montré les qualités qu’on leur connaît, une grande force offensive, un grand collectif, avec des joueurs d’expérience. Marquer cinq buts sur le terrain de l’Ajax, c’est une grande performance. Mais nous sommes déterminés à battre une équipe comme celle-là.» Étudiant le jeu de son homologue néerlandais, Philippe Clement a d’ailleurs ciblé les transitions comme le principal axe de danger pour son équipe : «je ne le connais pas personnellement. Je connais le grand joueur qu’il a été. C’était un attaquant, qui vit ses premiers mois comme entraîneur numéro 1. Son équipe a une structure qui est claire qui est d’attaquer pour gagner des matches. Sa meilleure force, c’est la transition et le jeu à terre.» Prévenue, l’AS Monaco va devoir se mettre déjà à son meilleur niveau si elle ne veut pas subir une désillusion comme l’an dernier, contre le Shakhtar Donetsk.

Pour la reprise de Ligue des Champions, nous vous offrons en exclusivité avec notre partenaire Unibet un bonus de 200€ avec le code FMUNI. Créez votre compte dès aujourd’hui et misez 200€ sur une victoire de Monaco pour tenter de remporter 412€ (cote à 2,06). (cotes soumises à variation)
=

#fautil #attendre #PSV #Eindhoven #Ruud #van #Nistelrooy

About the author

admin or

Leave a Comment