Sports

PSG : son départ, Messi, Mbappé, Madrid… Pochettino sort du silence

PSG : son départ, Messi, Mbappé, Madrid... Pochettino sort du silence
Written by admin or

Il était pourtant décrié au PSG pour son laconisme. Mais libéré désormais de ses obligations d’entraîneur des Rouges et Bleus, Mauricio Pochettino a retrouvé son goût pour la parole. L’entraîneur argentin a accordé une longue interview au média argentin Infobae, depuis Barcelone où il vit en attendant de retrouver un banc.

Il est d’abord revenu sur les circonstances de son départ du club, qui s’est bouclé très tardivement, le jour de la reprise de l’entraînement pour les Parisiens et son successeur Christophe Galtier. « Je suis calme, j’accepte les circonstances que nous avons dû vivre. Tout s’est terminé assez tard, et il est clair que c’est difficile en ce moment parce que tous les projets sont fermés. Je m’adapte aux nouvelles circonstances et j’ai toujours en tête de progresser et surtout d’analyser tout ce qui s’est passé au cours des 18 derniers mois au Paris Saint-Germain et, comme nous le disons toujours, l’expérience doit être utilisée pour progresser. »

L’élimination à Madrid et « les facteurs qui ne peuvent pas être contrôlés »

« Je pense que cela a été très positif, a-t-il assuré, au regard de ses 18 mois parisiens. Sur le plan sportif, nous avons gagné la Coupe, la Supercoupe et le championnat en un an et demi, mais il est clair que le projet du PSG est de gagner la Ligue des champions et ne pas la gagner peut toujours être considéré comme un échec. En tout cas, c’est un échec de cinquante ans, pas seulement de la dernière saison, parce que le PSG, surtout dans les dix, onze dernières années, avec l’arrivée des nouveaux propriétaires, a l’objectif de gagner la Ligue des Champions et je pense qu’il sera atteint parce que les ressources sont là. Mais parfois dans le football, il y a des facteurs qui ne peuvent pas être contrôlés. »

Sur ces facteurs « incontrôlables », Mauricio Pochettino est évidemment revenu sur l’élimination du PSG face au Real Madrid et ces 30 dernières minutes hors du temps au Bernabéu. « Je pense que la faute de Benzema sur Donnarumma a existé et si elle avait été revue par le VAR, aujourd’hui nous parlerions de l’élimination de Madrid. Mais c’était un déclencheur qui a donné au Real Madrid beaucoup de foi, une énergie différente sur leur terrain, mais c’est le football et cela ne doit pas être analysé au-delà du football. »

Messi est le meilleur, Mbappé son successeur ?

Il évoque notamment l’idée qui s’est ébruitée ces derniers jours, d’inclure un psychologue ou une cellule psychologique au staff de l’équipe première. « Dans ce cas, il faudrait mettre un psychologue à Chelsea, à Manchester City, à Liverpool et donc, si nous revenons aux dernières coupes européennes, il faudrait mettre un psychologue à toutes les équipes qui ont joué contre le Real Madrid, a-t-il ironisé. C’est un jeu dans lequel, bien souvent, le facteur chance et évidemment le facteur émotionnel ont une influence, mais je ne pense pas qu’il s’agisse d’un problème si évident ou détectable qu’il faille faire appel à un spécialiste de la section, disons, psychologique pour travailler dessus.»

Parmi les nombreux sujets qu’il a évoqués, il parle également de Kylian Mbappé, estimant que « le PSG a tout fait pour retenir Kylian et je suis aussi d’accord avec ça, mais je ne pense pas non plus que Kylian soit celui qui a conçu le nouveau projet. » Sur le Français, il estime toujours que « Leo Messi est le meilleur au monde. Il n’y a pas de doute. Après, il est clair que Mbappé est candidat pour pouvoir recevoir cette couronne. » Il revient d’ailleurs sur l’arrivée de la « Pulga », une « surprise » pour lui : « C’était un peu inattendu. Je pensais que c’était difficile pour moi d’aller à Barcelone et je pensais qu’il allait finir sa carrière là-bas, et donc qu’il y aura peu d’entraîneurs qui auront la possibilité de le diriger. C’était donc une belle surprise. »

Lui qui a joué au PSG, en a été le capitaine et enfin l’entraîneur a enfin estimé que « en soi, l’essence du club est toujours là ». « Les fans, ce qu’est Paris, ce que véhiculent ces couleurs, ce maillot, pour moi l’un des plus beaux qui soit. Je me souviens qu’il y a vingt ans, nous avions Ronaldinho, Anelka, Okocha… Il y a toujours eu de grands joueurs. La seule chose qui a un peu changé maintenant, c’est l’attente, c’est-à-dire la Ligue des champions, la Ligue des champions et la Ligue des champions. »

#PSG #son #départ #Messi #Mbappé #Madrid #Pochettino #sort #silence

About the author

admin or

Leave a Comment